Le blog reprend du service et je vais profiter du mois de décembre et ses festivités pour faire une sélection de films qui ont marqué la culture populaire, ayant un rapport avec Noël. Je vais privilégier les films pouvant être vu par toute la famille et les plus jeunes.

Mon premier choix est Gremlins de Joe Dante, sorti en 1984 ( recommandé pour les enfants à partir de 8 ans)

Le film est la rencontre de plusieurs personnalités . Steven Spielberg, ici producteur  a l'idée de faire rencontrer un réalisateur de films d'horreur à succès, Joe Dante (Piranhas, Hurlements ) et Chris Columbus, un tout jeune scénariste (qui deviendra réalisateur de films à succès comme Maman, J'ai raté l'Avion, les deux premiers films de la franchise Harry Potter).

Gremlins pourrait être qualifié de film d'horreur avec son histoire de monstres mais c'est bien plus que ça.

L'histoire a pour cadre les fêtes de Noël dans la petite ville fictive de Kingston Falls. Billy est un jeune employé de banque qui vit chez ses parents. Il est amoureux de sa collègue Kate. Le contexte de début du film est sombre avec ses nombreuses références aux difficultés financières et personnelles des personnages principaux.
Arrive Gizmo le Mogwaï, charmante créature en fourrure, cadeau pour Billy de la part de son père. Original car trouvé dans un magasin tenu par un chinois énigmatique ( tout droit sorti d'un pulp des années 30), qui lui donne trois conseils lors de la transaction : ne pas exposer l'animal à la lumière — et plus spécialement à celle du soleil qui le tuerait, ne pas le mouiller, et ne jamais lui donner à manger après minuit.

Gizmo

Comme le spectateur s'en doute, les règles ne vont pas être respectées et  en conséquences, apparaissent les Gremlins, créatures hideuses, méchantes voire meurtrières. C'est à ce moment que le film bascule dans un mélange subtile d'horreur et d'humour, avec de nombreuses références souvent parodiées à la culture pop. Le film devient jubilatoire avec tous ces délires visuels et la violence pas choquante car dans l'esprit des cartoons .  Paradoxalement, la scène la plus dure est un dialogue entre Billy et Kate, révélant un évènement dramatique du passé de la jeune fille. C'est une scène touchante où la magie de Noël en prend un coup, tout comme le moral du spectateur.

Gremlins est assez proche d'un conte de fée, où les Gentils Héros  s'en sortent face à l'adversité et à de méchants monstres. Ici, les Gremlins et leurs comportements personnifient bien cette menace et Gizmo a ici le rôle de la Gentille Fée ou autres créatures bienveillantes que l'on peut retrouver dans ces histoires. Même si le film peut paraître aux premiers abords comme un simple divertissement, il en ressort une belle histoire sur le respect des règles, si on veut éviter de se retrouver dans des situations chaotiques et surtout dangereuses. Après, il ne faut pas se mentir sur le coté moraliste du film, m^me si les penchants mauvais du gentil Mogwaï ont un coté punk digressif et cynique qui fait plaisir à voir à l'écran.

gremlins

 

nb :Le film est accompagné d'une magnifique  bande originale de Jerry Goldsmith et son théme principal est l'un de ces morceaux qui peut  rester dans la tête de nombreuses semaines. Encore un coup des Gremlins !

 

 

Bonus du cinéphile :

En 1990, aussi réalisé par Joe Dante, sort Gremlins 2 : La Nouvelle Génération, moins réussi que le premier opus. A noter aussi que l'arrivée dans les prochaines années d'un remake/reboot n'est pas à exclure sinon en croit les différentes rumeurs.